Plateforme pour l'industrie métallurgique

NL | FR

Services

De Munich au Caire sans graissage : Glisser plutôt que rouler avec un chariot linéaire igus à longue durée de vie

PM3222-1-EN

17 août 2022 Temps de lecture 8 minutes

Partager cet article

Le chariot linéaire T20 de la série drylin W simplifie encore le passage de guidages à billes à des guidages linéaires en polymère

igus lance un nouveau chariot linéaire dans la série drylin W, le T20, qui a les mêmes dimensions que la plupart des chariots classiques à billes. Cela permet un échange standard sans avoir à procéder à des adaptations structurelles. Absence de lubrifiant, longue durée de vie, faible besoin en nettoyage et poids réduit accompagnent le passage à drylin W.

Porte coulissante d’armoire, réglage du siège d’un appareil de fitness, sortie des bouteilles dans un distributeur automatique de boissons… Pour les guidages linéaires, les ingénieurs délaissent de plus en plus souvent les systèmes à billes classiques au profit de systèmes linéaires igus de la série drylin W. Un véritable changement de paradigmes, puisque le chariot ne roule plus mais se contente de glisser sans bruit sur le rail, à l’aide des films lisses en polymères hautes performances. « Longue durée de vie, absence d’entretien, absence de graissage, hygiène et faible poids, les avantages de drylin W sont tellement évident que de plus en plus d’ingénieurs se résolvent même à effectuer des modifications techniques complexes sur leurs machines pour pouvoir réaliser cette transition », explique Aurélien Erson, Responsable Projets drylin chez igus France. « Un travail que nous souhaitons leur éviter à l’avenir. » C’est la raison pour laquelle l’entreprise lance le nouveau chariot linéaire drylin W T20. Un monobloc robuste et résistant à la corrosion, en aluminium, avec des films lisses en iglidur J200 pour une très longue durée de vie, sur des rails en aluminium anodisé dur.

Des cotes de raccordement identiques à celles des guidages à billes

Visuellement le chariot linéaire T20 ressemble à un chariot classique à billes. « Le chariot a les mêmes cotes que la plupart des guidages à billes disponibles sur le marché, le système a la même hauteur et les cotes de raccordement sont identiques. Cela permet un échange standard extrêmement rapide du guidage et donc un passage sans problème d’un système à billes à un guidage en polymère sans avoir à modifier la structure. » Un changement aussi rapide avec un chariot linéaire de même taille n’était jusqu’à présent possible qu’avec le système drylin T. Les utilisateurs étaient toutefois obligés de prendre un rail de guidage type drylin T. « Le nouveau chariot linéaire T20 facilite considérablement le passage d’un guidage à billes à un guidage sans graisse et sans entretien. »

Le T20 couvre en test une distance entre 2 500 et 18 000 kilomètres

La gamme drylin W se distingue par une grande flexibilité. Les utilisateurs ont le choix entre différents modèles de rails. L’un des plus populaires est le rail standard WS-10-40, un robuste rail drylin W en aluminium, anodisé dur et résistant à la corrosion. Un rail avec une structure plate et une géométrie à arbre double résistante à la torsion. Les essais effectués dans le laboratoire de tests igus le démontrent. Un chariot linéaire de la série drylin W T20 a fait des allers-retours 24/24 sur un rail de 1 000 millimètres, avec une charge de 250 N et une accélération de 10 m/s2. Le système est parvenu à effectuer 2 500 kilomètres en fonctionnement à sec absolu. Soit la distance entre Munich et Le Caire. Avec une charge de 2 kilogrammes et une vitesse moindre, il a même réussi à couvrir 18 000 kilomètres.

Les films lisses tribologiques : peu gourmands en entretien, durables et hygiéniques

La longue durée de vie n’est pas le seul avantage procuré par un passage à des guidages linéaires à film lisse en polymère hautes performances. Contrairement aux guidages à billes, le film lisse n’a pas besoin de graissage externe. Des lubrifiants solides intégrés sous forme de particules microscopiques permettent un fonctionnement à sec avec des très faibles coefficients de frottement. L’avantage en est évident. Se passer de lubrifiant permet de gagner du temps à l’entretien et de faire des économies. Et d’améliorer le bilan écologique. La durée de vie du chariot linéaire, quasi illimitée puisque les films lisses peuvent être changés facilement, vient aussi s’ajouter au bon bilan écologique. Le nettoyage est lui aussi réduit, la saleté étant tout simplement repoussée du rail par le film lisse. De la saleté qui pose souvent problème aux systèmes à billes, celle-ci s’agglomérant avec l’huile lubrifiante pour former un mélange qui entrave le déplacement et augmente le risque de contamination. « Notre gamme de films lisses drylin permet de tirer le meilleur parti de chaque application », déclare Aurélien Erson. « Nous avons aussi mis au point un chariot en inox en plus de la variante en aluminium. Combiné à des rails doubles en inox et à des films lisses en matériau iglidur A160 conformes aux exigences du FDA et du règlement européen par exemple, il peut être utilisé dans des applications très sensibles en termes d’hygiène et exigeantes en matière de nettoyage, dans le secteur des produits alimentaires, du médical et des produits pharmaceutiques. »

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Alexander Dewaele

Chef D’édition

Vous voulez créer plus de visibilité en ligne via Metaltech ? Appelez le +32 477 22 41 29 ou envoyez un e-mail à l'adresse ci-dessous.

0%

    Envoie-nous un message