NLFR

Plateforme pour l'industrie métallurgique et sidérurgique
Ébavurage sans soucis
Vincent Raman (à gauche) de Rösler et Steven Geerts de Desart : « La confiance était grande, même si nous avons beaucoup surmené la machine précédente, nous n’avons jamais rencontré de problèmes avec elle. »

Ébavurage sans soucis

Le travail automatique ne peut être effectué de manière fiable que si les pièces sont acheminées à la machine en parfait état. Pour Desart Industries (qui fait partie du groupe Buyse Metal Works) à Lierre, la technologie d’ébavurage de Rösler est indispensable dans ce contexte. L’été dernier, le vibrateur circulaire, qui avait rempli ses fonctions de manière fiable pendant plus de 30 ans, a été remplacé par un modèle neuf. Avec l’ajout d’une centrifugeuse, l’entreprise prend également des mesures pour une gestion plus durable de l’eau.

Depuis dix ans, le groupe Buyse Metal Works réunit deux sous-traitants de renom : Desart Industries à Lierre et Buyse -Decolletage à Aalter. « Une question de synergie, car les deux organisations disposent d’un parc de machines complémentaire », explique Steven Geerts, coordinateur technique. « A Aalter, l’accent est mis sur le décolletage, en particulier les grandes séries et les petits diamètres qui sont produits de manière entièrement automatisée. Chez Desart à Lierre, nous traitons principalement les pièces plus grandes et plus complexes, souvent dans des matériaux difficiles et avec des tolérances strictes. »

C’est ce qui se déroule aujourd’hui chez Desart avec un peu moins de 50 salariés, qui achèvent à la perfection des pièces mécaniques pour de grands noms de l’industrie manufacturière belge. Ils viennent tous frapper à la porte de l’entreprise à Lierre. Le secret de son succès ? « Les pièces sont finies ici de A à Z sous un même toit. Du sciage et de l’ébavurage jusqu’à ce qu’elles parviennent à l’un des quarante centres de tournage et de fraisage hautement automatisés. Si un post-traitement est nécessaire, il est fait appel à des fournisseurs fiables. En contrôlant nous-mêmes l’ensemble du processus, nous pouvons atteindre les tolérances étroites exigées par nos clients. Grâce à ce guichet unique, nous essayons de décharger notre client au maximum. »

Tout doit être parfait jusqu’au moindre détail après chaque étape de la production. C’est pourquoi Desart dispose de son propre vibrateur d’ébavurage.

Plus de trente ans de bons et loyaux services

Tout doit être parfait jusqu’au moindre détail après chaque étape de la production. C’est pourquoi Desart dispose de sa propre machine d’ébavurage. Steven Geerts : « En particulier pour les pièces qui partent vers des machines CNC entièrement automatiques après avoir été découpées ou sciées sur mesure, les dimensions doivent être parfaitement correctes. La moindre bavure peut entraîner un mauvais positionnement des pièces pour le préhenseur robotique, ce qui peut entraîner des imperfections, voire des dommages aux outils. » 

Depuis les années 1980, Desart recourt à la technologie Rösler à cette fin. Cependant, après plus de 30 ans de bons et loyaux services, le remplacement de l’installation actuelle s’imposait. « Des dégâts ont commencé à apparaître au niveau de la soudure après toutes ces années. Il était également de plus en plus difficile de trouver des pièces de rechange. Pour garantir la continuité, nous avons donc voulu investir dans une nouvelle installation. »

Rösler à nouveau, bien entendu

Le choix du fournisseur était clair dès le début de ce trajet. « Le fait que nous n’avons pas exploré le marché pour comparer les différents fabricants d’installations de traitement de surface en dit long. La confiance était élevée, même si nous avons beaucoup surmené cette machine, nous n’avons jamais rencontré de problèmes avec elle. Nous avons même pu conserver le sécheur, qui date de la même époque », précise Steven Geerts. 

Le modèle n’a pas non plus subi de modifications. « Seulement une taille au-dessus, en fonction de la majorité des pièces que nous usinons dans le vibrateur. Mais on perçoit le saut dans le temps que nous faisons avec elle. La machine est beaucoup plus sophistiquée. Tout est désormais contrôlé par PLC. L’opérateur choisit le programme souhaité en fonction du temps d’ébavurage dont les pièces ont besoin, et le vibrateur se met en marche automatiquement. »  

Le vibrateur a été agrandi d’’une taille, en fonction de la majorité des pièces que Desart usine dans celui-ci.

Réutilisation de l’eau

Ce qui est bel et bien tout nouveau, c’est la centrifugeuse qui trône à côté du vibrateur circulaire. « L’eau est filtrée et nettoyée dans la centrifugeuse, ce qui nous permet de la réutiliser en permanence. C’est important, car la durabilité n’est pas un simple slogan vide de sens ici. Nous essayons déjà de fournir notre propre énergie autant que possible.

Cela nous permet aussi d’avancer encore dans la bonne direction en matière de gestion de l’eau. » 

Ce qui reste est éliminé comme matière sèche. Un avantage supplémentaire pour Desart, car il n’y avait pas de système d’évacuation à proximité de la machine d’ébavurage.    

« Nous remarquons bel et bien que nous avons maintenant un meilleur contrôle sur la pureté de l’eau. Les problèmes de nuisance olfactive qui pouvaient survenir appartiennent désormais au passé », confirme Steven Geerts.

Ce qui est bel et bien tout nouveau, en revanche, c’est la centrifugeuse, qui trône à côté du vibrateur d’ébavurage.

Toujours le bon soutien

Par ailleurs, Geerts ne tarit pas d’éloges sur le service de Rösler. « En soi, peu de choses ont réellement changé dans notre méthode de travail. La technologie de Rösler a toujours fait et continue de faire ce qu’elle doit faire pour nous garantir la finition dont nous avons besoin. Nous avons cependant eu besoin de quelques ajustements dans la phase de démarrage pour suivre correctement le contrôle de l’eau afin de garantir sa longévité maximale. Mais pour cela, nous pouvons toujours compter sur notre représentant attitré, Vincent Raman. Un simple coup de fil suffit pour le joindre », conclut Steven Geerts.    

Rösler Benelux – Numéro de stand 154B

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.