Plateforme pour l'industrie métallurgique

NL | FR

Nouvelles

La Belgique compte six nouvelles “Factories of the Future”

fof_2022_fr

21 février 2022 Temps de lecture 14 minutes

Partager cet article

Stas (Waregem), Terumo Europe, PNV Panels, ZF Wind Power, Vinventions Thimister et Takeda Belgium peuvent désormais se targuer du titre de Factory of the Future. Les six entreprises ont été récompensées par Agoria, la fédération belge de la technologie, Sirris, le centre collectif de l’industrie technologique et Essenscia, la fédération belge de l’industrie chimique et des sciences de la vie. En décernant ce prix, les trois organisations souhaitent mettre en avant les sociétés de production belges les mieux préparées aux défis de demain. D’après une enquête, les 48 entreprises ayant déjà obtenu le titre ont également enregistré une croissance de la productivité, du chiffre d’affaires et des emplois supérieure à celle du reste de l’industrie manufacturière entre 2015 et 2020.

Depuis 2015, Agoria et Sirris, en collaboration avec les différentes fédérations sectorielles et industrielles, décernent les Factory of the Future Awards. En huit ans, le petit groupe trié sur le volet des entreprises de production les plus résolument tournées vers l’avenir en Belgique est devenu un club de 48 entreprises qui ont ensemble investi plus de 1,9 milliard d’euros dans notre pays au cours de ces six dernières années. Les lauréats se voient attribuer le titre pour une période de trois ans. À l’issue de cette période, un nouvel audit déterminera si leur titre peut être renouvelé. 

48 Factories of the Future en 2022

Six entreprises ont reçu le prix pour la première fois ce jeudi. Au niveau des entreprises wallonnes, on retrouve l’entreprise de bouchons de vin Vinventions de Thimister-Clermont à Liège et l’entreprise pharmaceutique Takeda Belgium. En Flandre, il s’agit des entreprises de construction Stas à Waregem, en Flandre-Occidentale, du site de production de produits médicaux Terumo Europe à Haasrode dans le Brabant flamand, du constructeur de panneaux limbourgeois P&V Panels à Lummen et du fabricant de boîtes de vitesses pour éoliennes ZF Wind Power à Lommel, dans le Limbourg. Huit autres entreprises manufacturières ont pu prolonger leurs titres précédemment remportés. Il s’agit de Lavetan et E.D. & A. à Turnhout, de BMT Aerospace et TE Connectivity à Oostkamp, de Duracell à Aarschot, de Van Hoecke à Saint-Nicolas (Flandre-Orientale), de Stas à Tournai et d’AISIN Europe SA (anciennement AW Europe) à Saint-Ghislain . Avec ces labellisation, on dénombre 48 Factories of the Future en 2022.

D’après une enquête, ces entreprises ont enregistré une croissance de la productivité, du chiffre d’affaires et des emplois supérieure à celle du reste de l’industrie manufacturière entre 2015 et 2020.  « La croissance de leur chiffre d’affaires s’élevait à 14 %, soit sept fois plus que dans le reste de l’industrie manufacturière. La productivité a augmenté de 9,7 % dans les Factories of the Future, contre 5,4 % dans l’industrie manufacturière. En outre, si l’augmentation du personnel est de 1,5 % dans l’industrie manufacturière, elle peut atteindre 13 % dans les Factories of the Future » – Geert Jacobs, chef de projet Factories of the Future.La remise des Factories of the Future Awards est une initiative de la fédération technologique Agoria et de Sirris, le centre collectif de l’industrie technologique belge, et fait partie intégrante de la stratégie Digital Wallonia du côté wallon. Les deux organisations peuvent compter sur le soutien de Fevia (alimentation), Fedustria (textiles, bois et meubles), essenscia (chimie et sciences de la vie), Centexbel (technologie textile), Catalisti (chimie et plastiques), Wood.be (bois et meubles), Flanders’ FOOD (agroalimentaire).

Une Factory of the Future, c’est quoi?

Les Factories of the Future sont des entreprises qui investissent dans la digitalisation, dans leur personnel, dans des processus et des produits intelligents et dans une production de niveau international. Elles gèrent de manière réfléchie l’énergie et les matériaux et stimulent l’implication, la créativité et l’autonomie de leurs collaborateurs. Pour obtenir ce titre très convoité, les entreprises doivent récolter, lors d’un audit critique réalisé par des experts indépendants, une note d’au moins quatre sur cinq sur une échelle de maturité pour chacun de ces domaines de transformation. 

Les lauréats ont été sélectionnés parmi une vingtaine d’entreprises candidates lors de l’évaluation finale, mais selon le Managing Director de Sirris, Herman Derache, beaucoup plus d’entreprises en Belgique prennent des mesures pour atteindre une plus grande maturité sur un ou plusieurs des sept axes de transformation, ce qui conduit à une meilleure productivité et à une intégration durable. « Actuellement, plus de 600 entreprises travaillent sur les axes de transformation qui les rendent plus fortes en tant que sociétés de production. L’ambition est donc de faire de Factory of the Future un groupe beaucoup plus important dans les années à venir, tout en encourageant toutes les autres entreprises à grandir pas à pas en maturité. Les transformations distinguées par les Factories of the Future ne sont pas réservées aux grandes entreprises : toutes les PME peuvent les mettre en œuvre. Si vous regardez le palmarès, vous constaterez que pas moins de 24 des 48 Factories of the Future sont des PME comptant moins de 250 collaborateurs », précise Herman Derache.

« Aujourd’hui, nous souhaitons également adresser nos félicitations aux cinq entreprises manufacturières qui renouvellent leur titre pour leurs efforts soutenus. Pour les Factories of the Future, ce qui compte, ce n’est pas seulement la destination, mais aussi le parcours », explique Jolyce Demely, directrice générale d’Agoria Vlaanderen. « La participation à un concours aide les entreprises à donner une orientation concrète et un calendrier précis à leur processus de transformation, mais bien entendu, le prix n’est pas l’objectif final. Chaque prix obtenu peut en fait représenter un point de départ pour un nouveau défi. Cet état d’esprit, qui permet à nos lauréats de conserver leur avance dans la course à l’Industrie 4.0, nous en avons besoin pour ancrer notre industrie manufacturière en Flandre et assurer sa présence sur la scène internationale.»

La digitalisation, un enjeu clé

Clarisse Ramakers, directrice générale Agoria-Wallonie ajoute : “La digitalisation des industries manufacturières est un enjeu clé pour améliorer leur compétitivité. Devenir une entreprise FOF est une belle reconnaissance pour les entreprises qui implémentent la méthodologie Made different. Elles jouent alors un rôle d’inspiration pour toutes celles  qui n’ont pas encore franchi le pas. C’est l’objectif d’Agoria au travers de ce dispositif : convaincre l’ensemble du tissu industriel d’améliorer chaque jour leur processus de digitalisation.”

Pour Benoit Hucq, directeur général de l’Agence du Numérique déclare également que « le Programme « Industrie du Futur » est un axe fort de la stratégie Digital Wallonia qui vise à structurer l’ambition numérique de la Wallonie. Différents outils très concrets existent. Que ce soit par des actions de sensibilisation, par la mise à disposition d’outils de diagnostic de maturité (Digiscore, Digiskills, Digiscan), par le financement d’audit et d’investissements, la palette d’actions du consortium régional est large et s’adresse à tout le secteur manufacturier wallon, de la PME à la grande entreprise ; d’une entreprise à faible maturité numérique à l’Usine du Futur. »

Pour les branches locales d’entreprises internationales, le prix peut avoir un impact déterminant, affirme Ann Wurman, directrice de la fédération de l’industrie chimique essenscia en Flandre. “Pour une industrie tournée vers l’avenir et en pleine transition, il est extrêmement important de continuer à attirer les investissements dans des technologies innovantes et respectueuses de l’environnement. Grâce à ce prix, les Usines du futur disposent d’un avantage supplémentaire qui renforce leur position concurrentielle, y compris au sein de leur propre groupe international. Félicitations également aux employés des entreprises primées, car se transformer, se numériser et devenir plus durable, c’est avant tout une question de personnes. »Vous voulez découvrir de l’intérieur le fonctionnement d’une Factory of the Future?
C’est possible! Participez à notre Factory of the Future Roadshow 2022 avec Terumo Europe (17 mars), E.D.&A. (24 mars), TE Connectivity (31 mars), Stas (7 avril), BMT Aerospace (14 avril) et ZF Lommel (21 avril). Inscrivez-vous ici

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Freddy Fierens

Chef D’édition

Curieux des possibilités ? Je serais heureux de vous parler de nos packages de collaboration.

0%

    Envoie-nous un message