Plateforme pour l'industrie métallurgique

NL | FR

Nouvelles

Le dialogue entre les instituts de recherche et l’industrie est au centre de la nouvelle foire commerciale sur les technologies de rectification.

GH1_wzl_Production-Clinic-6-(0)
La numérisation de l’ensemble du processus de production, y compris la technologie de rectification, constitue la base de la zone d’exposition spéciale GrindingSolutionPark. (Dessin : WZL)

17 mai 2022 Temps de lecture 9 minutes

Partager cet article

Du 17 au 20 mai 2022, Stuttgart sera la Mecque des technologies de rectification et de la superfinition. C’est à cette occasion que se tiendra le nouveau salon professionnel GrindingHub du VDW (Verein Deutscher Werkzeugmaschinenfabriken), en coopération avec Messe Stuttgart et Swissmem. Le dialogue entre la science et la recherche sera au centre de l’attention, notamment dans la zone d’exposition spéciale « GrindingSolutionPark.

Le professeur Berend Denkena, directeur général de l’IFW (Institute for Fertigungstechnik and Werkzeugmaschinen) de l’université Leibniz de Hanovre et porte-parole de la WGP (Wissenschaftliche Gesellschaft für Produktiontechnik), et le Dr Sebastian Barth, ingénieur principal et chef du département de planification technologique et de technologie de rectification du WZL (Werkzeugmaschinenlabor) de la RWTH d’Aix-la-Chapelle, expliquent pourquoi ce salon mérite une visite.

Pourquoi des hautes écoles réputées participent-elles au GrindingSolutionPark ?

Sebastian Barth : « L’échange de connaissances et d’informations entre les instituts de recherche et l’industrie est particulièrement important pour nous. ¬GrindingSolutionPark offre une plateforme idéale pour découvrir comment nos recherches peuvent être mises en œuvre dans l’industrie. Cela nous permet également de découvrir les défis auxquels l’industrie est confrontée et comment nous pouvons parfaitement adapter nos recherches à ces défis. »

Berend Denkena : « Pour nous, les contacts avec les entreprises sont une excellente occasion de découvrir de futurs sujets de recherche. Nous pouvons présenter nos projets et nos innovations, et voir comment nous pouvons coopérer avec l’industrie. »

Quelle est l’importance de la technologie de rectification pour vous ?

Berend Denkena : « C’est un thème central à l’IFW depuis des années, et aujourd’hui nous employons quinze personnes sur ce sujet. C’est le groupe le plus important au sein de l’institut. La numérisation du processus de rectification et la fabrication d’outils y jouent un rôle central. »

Sebastian Barth : « Au WZL, nous avons également une longue expérience des techniques de rectification. Les points d’attention sont le traitement économique de matériaux innovants, l’élaboration et l’optimisation ciblées et globales des processus, ainsi que la numérisation des processus de rectification à l’aide de capteurs et d’algorithmes intelligents. »

L’IFW souhaite présenter ses projets actuels aux entreprises. (Photo : IFW)

Quelles sont les tendances actuelles selon l’IFW ?

Berend Denkena : « L’utilisation efficace de l’énergie et des matières premières, par exemple pour rectifier les outils, est une priorité absolue. Il s’agit de réaliser le frittage de manière efficace sur le plan énergétique et nous avons nos solutions pour cela. Nous avons également recours à la fabrication additive. L’IFW utilise des simulations pour concevoir des outils de manière à ce que la forme imprimée en 3D qui en résulte corresponde exactement aux spécifications de la conception. Lors de la numérisation de l’ensemble du processus de production, la simulation est cruciale. Au cours du GrindingHub, nous montrons comment la simulation accroît la flexibilité et la productivité dans l’atelier ».

« Nous considérons également la numérisation comme la solution pour certains sous-aspects d’un processus de production, par exemple lors de la rectification des outils. Un exemple : certaines forces peuvent repousser les outils pendant la rectification, réduisant ainsi leur précision. Nous montrons comment une planification intelligente des processus et l’utilisation d’une broche de rectification équipée de capteurs peuvent résoudre ce problème. »

Comment évalue-t-on le rôle de la numérisation au sein de la WZL ?

Sebastian Barth : « La numérisation joue un très grand rôle. J’ai également remarqué que l’intelligence artificielle est utilisée pour prédire le résultat d’un processus et maintenir le même niveau de qualité, ainsi que pour la « maintenance prédictive » des machines. L’expression « jumeau numérique » est également bien connue. La combinaison des données de processus et des modèles scientifiques offre la possibilité d’évaluer encore mieux les produits et les processus de rectification. Une coopération encore plus étroite entre l’industrie et les institutions de recherche portera ce potentiel à un niveau encore plus élevé. »

Quelles sont les autres tendances sur lesquelles vous vous concentrez ?

Sebastian Barth : « C’est très large : de la production de surfaces pour des applications spécifiques à la transformation de matériaux innovants et complexes, tels que les matériaux céramiques hautes performances renforcées par des fibres ou les matériaux de coupe nanopolycristallins. Un autre accent est mis sur l’approche globale des processus, dans laquelle la technologie de rectification joue souvent un rôle décisif. Pour connaître l’état actuel des connaissances sur ces aspects, les visiteurs peuvent déjà se rendre au WZL pendant le GrindingHub. »

Que voulez-vous voir à GrindingHub ?

Sebastian Barth : « Je suis très curieux de découvrir les innovations dans le domaine des machines, des outils et des lubrifiants réfrigérants, mais je suis également impatient de voir les points forts du GrindingSolutionPark et de rencontrer les participants à la « Schleiftagung », qui est organisée dans le cadre du GrindingHub. Le lien entre les deux événements nous permet de relever ensemble les défis d’aujourd’hui et de demain. »  

Berend Denkena : « Je suis tout à fait d’accord avec mon collègue. Outre les outils innovants, je suis intéressé par les nouveaux développements dans le domaine des machines-outils, par exemple les solutions d’usinage et d’automatisation complets. En outre, je m’intéresse à l’état actuel de la technologie laser pour la production d’outils, par exemple pour l’usinage d’arêtes de coupe extrêmement dures. »  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Freddy Fierens

Chef D’édition

Curieux des possibilités ? Je serais heureux de vous parler de nos packages de collaboration.

0%

    Envoie-nous un message