Plateforme pour l'industrie métallurgique

NL | FR

Nouvelles

Nitrure de bore cubique pour les cas difficiles

CBN-Erweiterung_Gruppe
Horn élargit son portefeuille d’outils avec des embouts CBN pour l’usinage de matériaux durs.

24 juin 2022 Temps de lecture 5 minutes

Partager cet article

Paul Horn GmbH élargit son portefeuille d’outils pour l’usinage de matériaux durs et d’autres aciers. Les outils équipés de nitrure de bore cubique (CBN) optimisent l’usinage des alliages à base de nickel ainsi que d’autres superalliages et des aciers métallurgiques en poudre et trempés. Le CBN, matériau de coupe très dur, s’avère être avantageux pour les coupes pleines à performances élevées ainsi que pour les coupes interrompues dans les procédés de tournage et de gorges dures. En intégrant les extensions à sa gamme standard pour les systèmes Supermini 105, Mini 11P, 229 et 315, Horn est en mesure de livrer aux utilisateurs, rapidement grâce à son stock, les systèmes d’outils souhaités.

Le système Supermini est disponible en versions gauche et droite avec différents rayons d‘arêtes. Les variantes avec équipement CBN conviennent pour les usinages intérieurs à partir d’un diamètre de 2 mm. En outre, différentes longueurs des corps de base en carbure monobloc sont disponibles. Les outils de la famille Mini sont utilisés à partir d’un diamètre intérieur de 6,8 mm et sont également disponibles en version gauche et droite. Le type d’outil 315 à une arête de coupe convient pour les opérations de tronçonnage extérieur à partir d’une largeur de 0,5 mm.Pour la plaquette du système 229, l’ancien substrat CBN CB 50 est remplacé par le substrat CB 35, plus performant. Les inserts de coupe équipés de deux rayons d’arêtes différents et des largeurs de coupe de 3 mm à 6 mm sont disponibles en stock.

Les variantes avec embouts CBN du système Super mini conviennent à l’usinage interne à partir d’un diamètre de 2 mm (0,079″).

Le CBN est le deuxième matériau le plus dur connu après le diamant. Lorsqu’ils sont utilisés de manière appropriée, les outils en CBN s’usent beaucoup plus lentement que les autres matériaux de coupe. Cela permet d’obtenir une plus grande précision des formes et des dimensions, et les matériaux durs (l’acier jusqu’à 70 HRC) peuvent être usinés en toute sécurité. Il n’existe pas de variétés différentes de CBN. La différenciation se fait par le pourcentage volumique de CBN, les matières de remplissage, la taille des grains ainsi que la phase de liaison céramique/métallique (cobalt/nickel). Il en résulte différents substrats CBN. L’usinage dur avec des matériaux de coupe CBN se fait généralement à sec, parce que le matériau de coupe présente une résistance élevée à la chaleur et que la température élevée, à l’intérieur de la zone de formation des copeaux, a un effet positif. Une alimentation insuffisante en réfrigérant ou des interruptions de coupe entraînent des tensions élevées induites thermiquement dans la structure de la plaquette, entraînant ainsi des fissures dans la structure et donc, dans certaines circonstances, détruisant la plaquette. En cas d’usinage dur, la chaleur générée dans la zone de cisaillement est en grande partie évacuée par le copeau. Alors que le carbure subit une perte de dureté massive dès 800 degrés Celsius environ, la dureté du CBN reste pratiquement inchangée jusqu’à 1 200 degrés Celsius. Un avantage important est la résistance chimique, surtout aux températures dominantes.

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Freddy Fierens

Chef D’édition

Curieux des possibilités ? Je serais heureux de vous parler de nos packages de collaboration.

0%

    Envoie-nous un message