Plateforme pour l'industrie métallurgique

NL | FR

Nouvelles

Vos découpes à un niveau supérieur?

Edgeline_Bevel
L’EdgeLine Bevel prépare automatiquement les pièces au soudage pendant la découpe en réalisant des chanfreins ou des fraisures.

Texte | Valérie Couplez

Photos | V.A.C. MACHINES

10 novembre 2022 Temps de lecture 7 minutes

Partager cet article

La découpe au laser est pratiquement devenue la norme dans le façonnage et le dimensionnement de tôles. En tant que leader de marché en technologie laser en Europe, TRUMPF doit à son statut de continuer à innover. Et c’est ce que fait le fabricant. D’une part, la méthode « nano-joints » fait du tri des pièces un jeu d’enfant. D’autre part, l’EdgeLine Bevel prépare idéalement les tôles au soudage.

Intech est bien plus qu’un salon interne. L’événement permet aux visiteurs de découvrir les prochaines étapes de la technologie d’usinage de la tôle. C’est dans ce contexte que la nouvelle méthode « nano-joints » a eu son baptême du feu cette année. 

« Il s’agit d’une interruption minuscule dans le processus de coupe, une optimisation poussée des fameux « micro-joints » ; les nano-joints étant plus rapides à placer. Il en résulte une meilleure efficience et un fonctionnement plus fiable. C’est un bel exemple qui démontre comment TRUMPF envisage l’ensemble de la chaîne avec sa technologie de découpe pour optimiser la production », résume Karel Vincke, administrateur du distributeur V.A.C. MACHINES. 

Le post-traitement des pièces n’est plus nécessaire car le marquage des nano-joints sur le métal est à peine visible.

Extraire les pièces du squelette plus rapidement

Les micro-joints maintiennent typiquement les pièces pendant la découpe. Les opérateurs doivent ensuite les briser pour les extraire du squelette. Les micro-joints sont une interruption dans la coupe et servent à maintenir la pièce sur toute la largeur de la tôle. Réduire leur taille permet d’accélérer grandement le processus d’extraction.

Les nano-joints évitent des maux de tête aux utilisateurs lors du tri des pièces et ils réduisent les coûts. Les pièces imbriquées sont plus proches les unes des autres car les nano-joints veillent à ce qu’elles ne restent pas accrochées au squelette.

« Selon la forme des pièces spécifiques, nous pourrions même éviter totalement les rebuts. Le post-traitement des pièces n’est plus nécessaire car le marquage des nano-joints sur le métal est à peine visible », poursuit Karel Vincke. 

La technologie est disponible en option sur les machines TruLaser 5000, 3000, 100 fiber et elle peut être installée sur les machines existantes via une mise à jour logicielle. 

Des chanfreins pendant la découpe

Une seconde évolution, présentée au public de Blechexpo en novembre, concerne la solution EdgeLine Bevel qui prépare automatiquement les pièces au soudage pendant la découpe.  

« Classiquement, cela se fait avec une fraiseuse, une meuleuse ou une meuleuse d’angle, une étape supplémentaire laborieuse et chronophage. Le chanfreinage est aussi possible avec des têtes de coupe 3D avancées mais elles dépassent le budget de nombreux métallurgistes. Avec l’EdgeLine Bevel, nous amenons cette technologie dans l’atelier, même pour les machines de découpe au laser standard plus simples. Nous rendons le chanfreinage des contours intérieurs d’une pièce possible, ce que les meuleuses d’angle traditionnelles ont du mal à faire. C’est une autre manière intelligente d’éliminer des processus en aval et cela dynamise l’efficience du flux de production de nos clients », déclare fièrement Karel Vincke.

Les pièces imbriquées sont plus proches les unes des autres car les nano-joints veillent à ce qu’elles ne restent pas accrochées au squelette.

Aussi pour les fraisures

Outre le chanfreinage, l’EdgeLine Bevel peut réaliser des fraisures à l’orifice d’un trou pour y loger des tête de vis. Karel Vincke: « Encore un processus en aval que l’on peut éliminer. L’EdgeLine Bevel est un « must-have» pour tous ceux qui ont dans leur atelier des processus d’assemblage nécessitant des fraisures ou des vis. Et grâce à la programmation rapide et simple, cette solution est aussi adaptée aux entreprises qui ne réalisent cela qu’occasionnellement. »

TRUMPF propose cette technologie dans ses modèles TruLaser 5000, 3000 et même la série 1000, et ceux qui possèdent déjà des machines de découpe au laser de dernière génération de TRUMPF peuvent l’ajouter via un rétrofit. « Outre des fonctionnalités uniques comme BrightLine fiber, Highspeed Eco et Coolline, ces deux nouvelles technologies offrent une nouvelle fois des avantages uniques à nos partenaires », conclut Karel Vincke.        

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Freddy Fierens

Chef D’édition

Curieux des possibilités ? Je serais heureux de vous parler de nos packages de collaboration.

0%

    Envoie-nous un message